Les naufragés de la Méduse

chez Casterman

de Jc Deveney et Js Bordas

03/06/2020

résumé

Les naufragés de la Méduse de Jean-Sébastien Bordas et Jean_Christophe Deveney chez Casterman

1816, les royalistes viennent de chasser du pouvoir les héritiers de la révolution et de l’Empire. Le commandement de La Méduse est confié à un noble qui n’a pas navigué depuis 25 ans. Incompétence, suffisance, indiscipline se conjuguent pour conduire le navire tout neuf à sa perte. Le 2 juillet, la frégate s’échoue sur un haut fond aux larges du Sénégal. Les canots étant en nombre insuffisants, 170 passagers prennent place sur un radeau de fortune abandonné à la dérive. Lorsqu’il est retrouvé deux semaines plus tard, il ne reste plus que 17 survivants !
La révélation dans la presse du naufrage et des horreurs commises sur le radeau va frapper l’opinion publique. Géricault s’empare du sujet et y voit l’occasion de faire exploser les carcans classiques de la peinture. Toutefois, la réalisation du tableau se révélera dantesque et manquera d’engloutir l’artiste corps et âme.

L'avis de Patrice

Tout le monde connait le célèbre tableau de Géricault mais sa genèse est un peu moins dans les mémoires. Et pourtant, tout dans cette histoire est terrible. L’incompétence et la suffisance d’un noble dans un monde en plein tourment vont conduire à la catastrophe d’où le tableau va découler !

Un dessin et une mise en couleur qui adoucie l’horreur de l’histoire avec une narration fluide qui donnent beaucoup de plaisir de lecture ! Vivement que Jc Deveney traite le tableau de la Joconde que l’on connaisse l’origine de son sourire ;o)

voir le
coup de cœur
en vidéo
coup de cŒur